Vous etes ici
Home > Powerpoint > Power Point, Stop ou Encore ?

Power Point, Stop ou Encore ?

PowerPoint

Power Point, Stop ou Encore ?

Quelques bruits de couloir circulent depuis quelques années sur celui qui, à la fin des années 1980 est venu tel un chevalier servant moderniser les colloques, les séminaires, les présentations… : Monsieur Power Point.  C’était le nec plus ultra en quelque sorte… C’était…

Finalement, Power Point c’est un peu comme Les Marseillais au Louvre et Les Ch’tis au Château de Versailles :  quand c’est trop c’est trop !

Quelqu’un connaît cette blague dite et redite ? : « Que peut-on trouver de plus laid qu’une présentation Power Point ? Un autre Power Point ».

C’est un peu comme Desigual…

Power point ringard ?

Ok, les couleurs criardes des camemberts, les effets fondus en veux-tu en voilà, ça ne respire pas la modernité. Mais bon Desigual non plus…

Non, le véritable souci, c’est son efficacité plus que douteuse.

Cette alerte date déjà de 2007, lorsque l’universitaire John Sweller a lancé cette petite phrase assassine : « L’emploi de PowerPoint se révèle un désastre. Jetons-le. »

Depuis les critiques se multiplient. Que ce soit à l’école, à l’université, lors de présentations d’entreprises, ou de stages, le flop est souvent garanti avec pour conséquence : la momification des auditeurs…

Des fonds affreux rendant le texte illisible, des puces et des puces, un amoncellement d’images, des écrits qui reprennent mots pour mots ce que dit l’orateur, bref une surcharge d’informations, une répétition du discours ou tout simplement un manque d’intérêt qui au final s’avèrent contre productifs.

Normalement, Power point est là pour appuyer le discours, mais au fur et à mesure il est venu le remplacer.

Les intervenants lisent ce qu’ils ont mis à l’intérieur de leurs slide, sans plus sans moins…

Ou alors l’auditoire est tellement absorbé par la lecture (ou le déchiffrage du Power Point) qu’il en oublie qu’il y a quelqu’un qui est en train de parler !

Alors changeons de logiciel ou utilisons-le à bon escient.

Il est là pour appuyer le discours / la présentation pas pour être le discours !

À bon entendeur !

Laisser un commentaire

Top